Mes clés du bonheur

Voici quelques éléments en vrac qui me caractérisent dans la quête de ma vie, qui consiste (principalement) à être heureux. C’est donc perso, mais à vous de voir…

Ne pas avoir de TV : ça ne sert à rien ! Enfin, peu. Éventuellement, les reportages animaliers, mais honnêtement, ça n’apporte pas grand chose, en tout cas pas le bonheur. Sauf s’il y avait des émissions centrées sur le bonheur : un journal TV des bonnes nouvelles, des reportages sur des éléments positifs, etc. Mais c’est trop rare (probablement pas inexistant… je sais pas, j’ai pas la tv j’ai dit !)

Ne plus trop suivre les news : ma révélation ! Je ne suis (presque) plus les nouvelles ! Avant, j’étais quasi accro, quotidiennement. Je regardais notamment le site rts.ch/info, encore assez bien et pas trop racoleur. Et j’ai arrêté. Ensuite, je me suis mis un recevoir une newsletter hebdomadaire, assez résumée. Et finalement, j’ai arrêté. A chaque fois, je me suis senti globalement mieux.

Manger bio : parce que le bio, c’est bon… et cher ! Mais bon, je suis pété de tune, alors ça va… ou pas ! Oh, c’est pas si cher, mais en tout cas, c’est meilleur ! Et moi ça me rend un peu plus heureux. Alors ça vaut le coup ! NB. Je ne mange pas QUE du bio. Mais souvent. Et accessoirement, pas trop de viande. C’est pas écolo, c’est mal, bouh…

Débarrasser : pas que la table… mais tout ce que je n’utilise pas ou plus chez moi. Je vous assure, je crains moins les déménagements. Et vivre dans un studio me suffit amplement. Pour l’instant. Mais ce n’est pas une question matérielle, bref. Alors je ne jette pas tout, je le donne aussi, ou le revends, parfois, quand c’est possible. En gros, je garde très peu de livres, de films et de souvenirs. Et je fais le tri régulièrement. C’est pas tout vide non plus mais je ne suis pas un grand matérialiste. Et j’ai de la peine, des fois, avec les cadeaux (dans les deux sens !).

Ne pas être accro à la technologie, aux fringues, à la drogue… : on économise pas mal. Faut pas être largué et ringard non plus. Mais svp, arrêter d’acheter I-Phone, Samsung et tout ça… Pour les fringues, y’a moyen de se passer des marques chères, et pour la drogue, faut avoir un peu de chance aussi… Et tout cela permet de pouvoir…

Travailler à temps partiel : c’est cool ! On peut faire plein de trucs à côté comme…

Faire du bénévolat : beaucoup ! Plein ! C’est chouette et on découvre plein de trucs, d’activités, de gens, etc.

Voir ses amis, sa famille : la base. Je ne m’étends pas là-dessus, c’est évident.

Développer sa communication : et notamment la communication non violente (CNV). C’est magique ! A force de pratique, on arrive à tout dire à tout le monde, calmement. C’est possible. Si, si, j’en suis un exemple : avant, je communiquais… différemment ! Et beaucoup moins bien…

Avoir le temps (pour soi) : un emploi du temps souvent tranquille. Prévoir de l’avance, de la marge, du temps libre, des moments avec soi… et vivre plus lentement. Un art de vivre ! Et ça permet de réaliser des choses qu’on ne pourrait pas comme par exemple…

Faire des BA : exemple, tu vois un vélo renversé dans la rue, tu le ramasses (et tu le voles… mais non !), et hop ! Tu es content (si, si). Et la personne qui va revenir le récupérer ne va même pas voir ce qui s’est passé. Et c’est ça qu’est beau !

Avoir (au moins) une plante chez soi et au boulot : la base aussi. Je ne vais pas dire que je me rapproche beaucoup de la nature avec ça, mais c’est mieux que rien.

Faire du sport : des questions ?

Manger des fruits : équilibrer son alimentation. C’est gagnant, à long terme. Je crois ! :-)

Boire du vin, des cocktails : voilà… nan en fait, d’un point de vue nutritif, ça ne sert à rien (même le vin rouge, j’en suis sûr), mais j’aime, c’est tout. Malheureusement. Après, faut pas abuser, et je me suis des fois rappelé à l’ordre !

Éviter / négocier avec les relations toxiques : quand ça ne va pas avec quelqu’un, si on peut, on l’évite, on s’éloigne. Si on ne peut pas, on va discuter (communication non violente) ou on demande de l’aide ou un arbitrage. Fuir une relation que l’on ne peut pas fuir pour différentes raisons (travail, famille…) est néfaste, je pense. Enfin, niveau amical, si on doit régulièrement relancer une personne, il faudrait faire le test de ne pas la relancer. Si elle ne revient pas, c’est que la relation n’était peut-être pas utile, saine ou équilibrée…

Faire un boulot qu’on aime : ne pas hésiter à se demander si on ne peut pas faire mieux. Souvent, c’est possible. Voire tout le temps !

Profiter du temps présent : carpe diem !

Laterredesgrandestours |
Lesblogueurs |
CapHerFrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avisproduitsludo
| ODECLICK
| Chroniques d'un pauvre...